samedi 29 décembre 2012

Je m'excuse...


Peut-être le savez-vous, ou pas, mais j'adore la neige. Vraiment. Je dois vous avouer que j'ai prié le ciel pour qu'il nous envoie quelques flocons afin d'avoir un temps des fêtes tout blanc. Je crois que le ciel m'a bel et bien entendue, mais je crois aussi que j'ai mis un peu trop d'ardeur dans mes prières... Désolée! N'allez cependant pas croire que je vais me plaindre! Avec 45 cm de neige, moi, je suis comblée!

Par contre, jeudi, j'ai un peu sacré. Tout ça parce que j'ai eu la bonne idée de sortir pour me rendre à mon rendez-vous chez le physiothérapeute. Ces rencontres d'une heure me font un bien fou, mais surtout, je ne voulais pas risquer de devoir payer des frais pour l'annulation de mon rendez-vous. Avoir su qu'il n'y avait pas de frais, je serais restée bien au chaud à la maison, un tricot dans les mains...

J'ai plutôt pris mon courage à deux mains et je suis allée affronter la tempête. Le chemin pour me rendre sur place ne fut pas trop pénible et je me suis rendue sans problème à destination. Une heure plus tard, le dos et le cou bien calmes et reposés, j'ai remis ma tuque de chien, mes gants, mon foulard et mes grosses bottes afin de retourner à la maison. C'est là que les choses se sont compliquées, puisque les éléments s'étaient déchaînés pendant cette toute petite heure.

Par chance, le proprio du salon de coiffure Complicité de Pointe-aux-Trembles (oui, je nomme mon bon samaritain!) est venu donner quelques coups de pelle afin de dégager ma voiture du  banc de neige qui s'était formé tout autour. Un gentil déneigeur a aussi passé la gratte derrière ma bagnole et j'ai ainsi pu sortir de mon trou sans aucun problème. Je me trouvais bien bonne et je me demandais même ce que tout le monde avait à faire un si grand cas de la température. Ben voyons, y'en a pas de problème! J'aurais mieux fait de me taire...

J'ai ensuite pris la rue Sherbrooke et j'ai suivi, à la file indienne, la voiture devant moi. Elle ne roulait vraiment, mais vraiment pas vite. Selon mon hypothèse, le chauffeur était effrayé. Il faut dire qu'on ne voyait rien à quelques mètres devant. Ma théorie s'est confirmée quand la personne devant s'est rangée sur le côté afin de me laisser passer. Connaissant cette rue comme le fond de ma poche, j'ai pris la pole position sans problème. Et je me suis redit, ben voyons, ça roule très bien, il n'y a rien là!!!

J'ai ensuite eu la brillante idée d'arrêter au Tim Horton afin de me prendre un bon Cappucino glacé. Grosse erreur... Je n'ai eu aucune difficulté à me stationner, mais, pour ressortir de là, ce fût plus compliqué. Avance, recule, avance, pelte un peu, recule, tourne à gauche, tourne à droite et ouf, voilà, je roule. Puis, pouet, pouet, je n'avance déjà plus et je n'ai fait que deux mètres...

On recommence, avance, recule, avance, recule, bon vous voyez le genre, et c'est reparti pour un autre deux mètres, puis je m'enlise encore. Je tiens à spécifier qu'à cette étape, je suis toujours dans le stationnement du Tim Horton où a lieu une véritable réunion de déneigeurs qui regardent en se marrant la tite dame se démerder pour essayer de retourner dans la rue. Évidemment, aucun de ces gentils messieurs n'a pris trois minutes pour faire un chemin dans le stationnement. Débrouillez-vous braves gens.

Après au moins vingt tentatives, j'ai finalement pu accéder à la rue. J'ai ensuite fait un virage dans ma propre rue et, stop, je suis restée prise là, tout juste à côté de deux personnes qui jasaient allègrement en plein milieu du chemin. Pas question pour eux de se tasser ou de m'aider dans mon malheur. Je m'en suis tout de même sortie et j'ai rebroussé chemin afin de reprendre la rue Sherbrooke qui était moins enneigée.

Mes vitres étaient buées à l'intérieur et glacées à l'extérieur. J'ai d'ailleurs failli emprunter le mauvais sens de la circulation...J'ai eu peur, mais je me suis rendue de peine et de misère à deux coins de rue de chez moi. Victoire!!! Euh, non...

Aussitôt engagée dans la rue, ma voiture s'est enlisée. J'ai repris les mêmes gestes qu'auparavant (vous vous souvenez : avance, recule, sors la pelle et on recommence jusqu'à ce que ça avance.) J'ai avancé, puis tourné le coin, j'ai accéléré et là, je voyais enfin mon condo, au loin. Puis, plus rien, on n'avance plus... J'ai essayé de me sortir de là, avec l'aide d'un voisin, mais n'en pouvant plus (j'étais en sueurs et presque en pleurs), j'ai téléphoné à Chéri qui jouait au PS3 bien calmement et au chaud dans la maison afin qu'il me vienne en aide. J'ai envie de vous dire que je lui en voulais terriblement à cette étape puisque c'était lui qui m'avait encouragée à sortir pour mon rendez-vous alors que moi, je voulais l'annuler. Laissez-moi vous dire qu'il va en entendre parler longtemps.

Notre rue était impraticable, du moins pour une petite Prius, et le stationnement derrière notre condo n'était pas déneigé, alors nous avons creusé un banc de neige et nous avons mis la voiture dans le trou. Ouf, mon cauchemar était terminé. En fait, je le croyais. Je me voyais, au sec (j'étais trempée de la tête au pied et j'avais la tuque de travers), sirotant mon café glacé, mes aiguilles à la main, mais c'était sans compter mes voisins...

On n'y peut rien Chéri et moi, quand on voit des gens dans le besoin, nous ne pouvons nous empêcher de les aider. Il y avait trois voitures de prises en plein milieu de la rue et nous avons donc sorti pelles et traction aid (plaques d'adhérence en bon français) afin d'aider un peu tout le monde. C'est lorsque la météo nous rend la vie difficile que l'entraide apparaît enfin et j'adore cet esprit de proximité qui se développe entre nous, braves nordiques.
  
La prochaine fois, avant de prendre la route sous les flocons, je vous promets d'écouter la météo au préalable. Je l'avais fait la veille de la tempête, mais miss météo m'avait dit que nous n'aurions qu'une quinzaine de centimètres... Méchante différence!

Je vous laisse sur ces images croqués hier soir. Je me suis amusée comme une enfant!!!!










11 commentaires:

  1. Ouf, quelle aventure cette visite chez ton physio! Ça été toute une bordée de neige hein!!!

    Tu écris vraiment bien, c'est comme si on y était avec toi... Je profite de mon passage ici chez toi pour te souhaiter une très heureuse année 2013 et beaucoup de bonheur à toi et ton Chéri!

    RépondreEffacer
  2. Même è 15cm, j'aurais laissé ma voiture bien au chaud (!) dans son stationnement. Et rien ne m'aurait fait sortir ma voiture une journée comme ça (même en forme, je précise). Aaahhh ! Je n'ai pas de pitié ici, tu l'auras voulu ! Héhéhé ! ;)

    Par contre, je trouve ça bien beau que toi et Copain vous ayez aider les autres à pelleter. Super gentil de votre part. Je me souviens d'un voisin qui m'a déjà pratiquement sauvé la vie et bien des larmes alors que je pelletais à genre 9h30 le soir parce qu'il fallait que j'enlève ma voiture du côté de la rue où elle était. T'as raison, c'est dans des moments comme ça qu'on s'aperçoit que y'a encore quelques bonnes personnes ici et là. Et puis, tout le monde se fait des sourires et est solidaires on dirait.

    RépondreEffacer
  3. Avec mon historique impressionnant d'accidents de voiture, tu peux être certaine que jeudi, je suis restée chez moi! J'ai passé la journée en pyjama (yé!), je me suis entraînée, j'ai fait la popote et j'ai travaillé (vive le télétravail).

    Heureusement que tu n'as pas eu d'accidents pour être sortie dans une pareille température! Et c'est super que vous preniez de votre temps pour aider les gens dans le besoin. Ça finit toujours par nous revenir :)

    Bonne année 2013 en avance!

    RépondreEffacer
  4. Ahhhh c'est à cause de toi cette satanée neige!!! :P Moi, je te jure que même pour une urgence, je n'aurais pas sorti ma voiture du garage pendant cette tempête. Je suis assez craintive en auto, et c'est 15 fois pire l'hiver. Me retrouvée prise dans un stationnement comme toi, je suis pas mal certaine que j'aurais paniqué après 2 secondes et que j'aurais abandonnée l'auto à son triste sort et je serais partie à pied. T'es bien courageuse!

    RépondreEffacer
  5. Allô! je suis bien contente de voir que ta petite aventure dans la tempête s'est bien terminée!
    Mais, veux-tu s.v.p la prochaine fois que tu souhaites quelque chose avec ardeur....mais en un petit moins (hi!hi)! Cependant je dois avouer! c'est magnifique dehors et tes photos sont très belles, nous voyons vraiment ta joie de voir et de jouer dans la neige! Bonne fin d'année 2012 et que la nouvelle année 2013 vous apporte à toi et ton chéri, Santé, Paix et Amour dans vos coeurs! Grosse bise xxx Mimi.

    RépondreEffacer
  6. Trop tèteuse moi aussi pour sortir le char quand il fait tempête à moins que je ne sois vraiment obligée (genre l'école ne ferme pas!) Je suis full peureuse depuis mon accident. Je suis quasiment un danger public ;)

    Cute de te voir si heureuse dans le blanc!!!!

    RépondreEffacer
  7. Alors un gros merci pour cette belle neige!!!

    Je réalise que cela a été plus dur pour certains que pour d'autres. Chez nous, ce n'était pas beau, mais il y a eu moins d'accumulation et avec un 4x4, j'ai osé affronté le blizzard!

    Je me suis retrouvée à traverser des congères de 3 pieds... Ouf! Mais heureusement, je suis revenue rapidement chez nous et j'y suis restée!

    J'en profite pour te souhaiter une belle année!!!jx

    RépondreEffacer
  8. Le pire ici est enfin passé.Panne de courrant pour quelques jours.Mais bon il faut bien voir aussi le coté positif on court moins en vivant à la chandelle. Je te souhaite une très bonne année 2013.Pleins de petits bonheurs à déballer au quotidien et surtout la santé.Sois heureuse Ellora!

    RépondreEffacer
  9. @ Radisjoli : Merci! Je te souhaite à mon tour une très belle année et beaucoup de bonheur! Je crois qu'il est préférable pour toi de me lire plutôt que d'avoir été avec moi dans cett tempête, c'est moins fatiguant comme ça!

    @ L'impulsive : ne t'inquiète pas, je n'ai pas de pitié pour moi non plus! Je suis responsable de mon aventure... Moi, j'ai le souvenir d'un voisin qui m'avait aidé à stationner mon auto dans un banc de neige, un soir de tempête. Le problème, c'est qu'il était alcoolique, alors ma bagnole était toute croche et à moitié dans le chemin... Depuis ce temps, j'ai appris à me stationner par moi même!

    @ Mademoiselle B : Bonne année à toi aussi!!! J'ai eu un seul accident dans ma vie et c'était en pleine tempête. Je ne conduisais pas, mais je suis toujours restée craintive par la suite, sauf pour la semaine dernière! Je me suis rendue compte, une fois à la maison que je n'avais pas eu peur une seule fois et que j'avais conduit comme une pro. Il y a au moins ça de positif dans cette histoire!

    @ Viv : Merci, tu es gentille! Je n'étais pas aussi courageuse avant, mais je me fais de plus en plus confiance. Mais quand je n'y arrive plus, j'appelle Chéri à la rescousse!

    @ Mimi : on voit ma joie dans les photos, mais celle de Chéri est moins évidente à identifier... Je l'ai tiré dans le banc de neige, mais il ne semblait pas aussi heureux que moi... Ça ne m'a pas empêché de lui envoyer une balle de neige derrière la tête! (il avait une tuque) Bonne année à toi aussi belle-maman!

    @ Michèle : je te comprends. Moi, je suis craintive quand quelqu'un d'autre conduit, suite à un accident où j'étais la passagère. La prochaine fois, je resterai chez moi!

    @ Audrey : Merci! Bonne année à toi aussi!

    @ Mamanbooh : bonne année à toi aussi! J'en aurais bien pris un 4x4 la semaine dernière!

    @ Étoile : Oh, tu faisais donc partie de ces pauvres gens dont on parlait aux nouvelles et qui étaient sans électricité... Je te souhaite à mon tour une belle année!

    RépondreEffacer

Merci pour vos commentaires! Ça m'encourage à continuer!