dimanche 19 août 2012

Cantine le Rayon de Soleil, Au P'tit Café et la mer


Oh, désolée pour ce petit arrêt de deux jours dans mon récit de voyage... Chéri et moi avons profité de nos dernières journées de congé et j'ai donc manqué de temps...

Reprenons donc où nous en étions. Je vous rappelle que nous sommes partis de Montréal, que nous avons fait un arrêt à Montmagny, puis un autre à Rivière-du-Loup et finalement nous nous sommes endormis à Cabano. Après notre petit déjeuner au Gîte Grand Moment, nous avons pris la route en direction d’Edmundston au Nouveau-Brunswick. Je voulais m'y arrêter et fouiner un peu dans les magasins du coin.

Je vous dirais que nous sommes restés dans la ville un gros 5 minutes avant de repartir. Tout d'abord, il faisait tellement chaud que j'avais l'impression de fondre sur place. Ensuite, la ville est parsemée de pentes et mon énergie (absente pour la journée) ne m'a pas permis de gravir ces dernières. Et pour couronner le tout, comme nous étions dimanche, beaucoup de magasins étaient fermés... J'ai tout de même eu le temps de prendre une photo!


Nous avons poursuivi notre route jusqu'à Saint-Léonard pour ensuite prendre la route 17 en direction de Campbellton. Nous avions choisi cet itinéraire avec entrain, tout contents que nous étions à l'idée de faire une petite incursion dans une autre province. Disons que nous avons vu de beaux arbres, beaucoup de beaux arbres, mais que pour notre prochaine visite en Gaspésie, nous choisirons une autre porte d'entrée. C'était plate à mourir!


Par chance, il faisait beau et j'ai même trouvé un petit point d'eau où nous avons pu nous dégourdir les jambes.



Nous avons finalement fait notre entrée dans la ville de Campbellton où nous avons enfin aperçu la mer... 




Bon, je dois vous faire un aveu, je suis nulle en géographie... Selon les cartes consultées, ce ne serait pas véritablement la mer, mais plutôt le golfe du Saint-Laurent. Si vous êtes plus au fait que moi en matière de cours d'eau, n'hésitez pas à me donner d'avantage de précisions!

Un fait demeure cependant : ça sentait la mer et c'était magnifique...


Nous avions hâte d'arriver en Gaspésie, mais nous avons tout de même pris le temps d'aller marcher le long du vieux quai.


Nous avons ensuite traversé le pont J. C. Van Horne et nous avons finalement mis les pieds en sol  gaspésien. Après avoir passé de longues heures pratiquement seuls sur les routes du Nouveau-Brunswick, notre retour en terre québécoise ne s'est pas fait dans le calme... Ils sont fous, ces Québécois... 

Effectivement, une fois rendus sur la 132 (une route où il n'y a qu'une voie dans chaque direction), nous avons rejoint un cortège de vacanciers et c'est là que des conducteurs impatients se sont mis à faire des dépassements pour le moins risqués. J'étais au volant et j'en ai eu des sueurs froides à plusieurs reprises... Pourquoi prendre de tels risques? Je me le demande toujours.

La journée du dimanche 5 août a vraiment été torride et nous avons fait une halte bien méritée à la cantine Rayon de soleil située à Nouvelle. Quel bonheur se fut de pouvoir nous rafraîchir les papilles avec un cornet de molle à la vanille trempée dans le chocolat devant un si beau paysage...


Cantine le Rayon de Soleil
501, route 132 Ouest
Nouvelle (Québec)  G0C 2E0
Téléphone : 418 794-2848

Les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie en sont à leur 3e édition et de nombreuses expositions en plein air sont accessibles gratuitement aux visiteurs. Les oeuvres d'une trentaine de photographes de toutes origines sont ainsi exposées à différents endroits en Gaspésie et nous avons pu admirer le travail de Martin Beaulieu à Saint-Omer.



Nous en avons profité pour jeter un coup d'oeil au paysage...


L'heure du souper approchait à grands pas et nous commencions à avoir hâte d'arriver à destination, alors nous avons mis le cap sur Caplan. La mère d'une de nos bonnes amies avait gentiment accepté de nous louer sa maison, mais nous n'avions qu'une vague idée de l'endroit où elle était située. Nous n'avions pas vu de photos et nous ne savions donc pas à quoi nous attendre.

Nous avons eu quelques difficultés à trouver l'endroit, mais une fois sur place, nous sommes restés bouche bée. La propriétaire nous avait bien dit que la maison était sur le bord de la mer, mais jamais, dans nos rêves les plus fous, nous n’aurions pensé être aussi privilégiés. Nous faisions une trentaine de pas et voilà où nous étions...



Malheureusement, je ne peux vous donner les coordonnés pour la location de la petite maison puisque la propriétaire permet uniquement à ses proches de profiter de son petit coin de paradis... Vous devrez vous contenter de voyager avec moi...

En ce dimanche venteux, la mer était agitée, mais l'appel des vagues s'est fait sentir et nous n'avons pas pu résister à l'envie de nous baigner... Nous n'avons pas pris le temps de photographier nos jeux dans les vagues puisque nous étions affamés! Nous avons donc repris la route avec un seul but en tête : trouver un restaurant.

Le hasard nous a menés Au P'tit Café à Bonaventure Est. Disons tout d'abord que l'accueil de notre serveuse ne fût pas des plus chaleureux... Peut-être avait-elle eu une longue journée? Notre journée à nous avait effectivement été longue alors, nous n'avons fait aucun cas de l'attitude un peu rébarbative du personnel, et nous nous sommes contentés de faire notre choix en jetant des coups d'oeil par la fenêtre d'où nous apercevions la mer.

Pour une deuxième soirée consécutive, Chéri y est allé d'une pizza au fromage. Elle était très bonne.


Par contre, je n'aurais échangé mon spaghetti aux fruits de mer de la région pour rien au monde! Il était succulent! L'ajout du pain à l'ail et du gratin sur les pâtes a rendu l'expérience encore plus agréable.


Ma portion étant gigantesque, je me suis permis de demander un plat afin de pouvoir manger le reste de mon assiette le lendemain.

Il nous restait toutefois un petit espace pour un dessert maison... Je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit, mais je suis une maniaque de pouding chômeur. Lorsque j'en prends au restaurant, je suis souvent déçue puisqu'il arrive rarement à me satisfaire autant que la recette de ma grand-maman. Cette fois par contre, il était à la hauteur! 


La tarte au sucre de Chéri n'était pas en reste elle non plus et je lui en ai volé une bouchée (il a eu droit à trois ou quatre cuillères de pouding lui aussi!)


Je vous donne l’adresse du resto, mais en l’entrant sur Google map, je n’obtiens pas le bon endroit. Je vous laisse donc une image d’une carte qui semble indiquer où se trouve le restaurant.


Restaurant Au P'tit Café
128, route 132 Est
Bonaventure (Québec)  G0C 1E0
Téléphone : 418 534-3838

Nous avons de nouveau repris la route et c'est avec un plaisir immense que nous nous sommes étendus dans le lit, le son des vagues nous parvenant par la fenêtre ouverte... Une journée remplie nous attendait le lendemain...

17 commentaires:

  1. 10 jours, 10 jours, 10 jours avant mon voyage...

    C'est agréable à lire ton récit.... mais maudit que ça donne le goût de partir !!! Et que ça fait saliver même si je viens de terminer de souper.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Les dernières journées avant de partir sont tellement longues... Sauf pour les deux dernières où il semble qu'on va manquer de temps pour tout préparer avant le départ!

      Ça approche!!!

      Je suis contente d'avoir un endroit pour parler de mon voyage, ça me permet de le revivre et de me sentir encore en vacances...

      Effacer
  2. haaa! merci encore de nous faire voyager avec toi dans ton aventure!!

    Nous avons vraiment les mêmes goûts toi et moi c'est fou ... Je vendrais ma mère pour du pouding au chomeur .. Ha bien non c'est elle qui me le fait :OP hihihi! Sans blague.. Si elle veut me faire plaisir ou si elle amène le dessert c'est sans contredit son pouding au chomeur que je raffole qu'elle apporte ..

    Bien contente que vous avez eu une belle place, ma mère y est justement, elle partait ce matin pour une semaine.. J'espère qu'elle sera aussi chanceuse que toi avec sa location qui est aussi sur le bord de la mer ...

    Quand je dis à ma mère que ce n'est pas la mer ... Elle me répond Tsuttt tsuuttt c'est la mer bon hihihi!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Le pouding chômeur, c'est notre dessert de famille, avec le gâteau à la mayonnaise... Ma mère ne m'en fait pas souvent, c'est plutôt le contraire! C'est ma grand-mère qui le faisait, mais comme elle ne cuisine plus (elle a 89 ans, elle a droit à un beak!), je lui en fait à l'occasion.

      Elle est dans quel coin de la Gaspésie, ta mère? J'espère qu'elle aura un beau séjour. Et je suis d'accord avec elle, c'est la mer!!! Ça sentait la mer, ça goûtait la mer et il y avait des vagues, des goélands, des crabes et des étoiles de MER!

      Effacer
  3. Mer ou pas je crois presque la sentir en lisant ton récit! Je crois que je suis totalement accro à l'eau, pas pour m'y baigner, mais pour l'odeur et la vue.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'ai grandi à Montréal, mais le bord du fleuve était toujours tout près. Je ne me sens pas bien lorsqu'il n'y a pas de cours d'eau à proximité... Et si j'en avais les moyens, je demeurerais au bord d'un lac (ou de la mer) pour me baigner tout l'été. Ça me calme... et je m'y sens bien...

      Près de chez moi, en ce moment, il y a de l'eau, mais je n'oserais même pas y mettre un orteil...

      Effacer
  4. Ma ma mia! J'avais du retard à reprendre moi! Quelle balade! Tu donnes le goût de prendre le large! Ça me manque un peu ses longues escapades. Merci de nous faire voyager sans avoir à nous déplacer! 8)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je me suis rendue compte, en vacances, que j'ai de la difficulté à rester en place et que j'ai de la difficulté à me restreindre. Je voudrais tout voir! Tout faire! Tout essayer! Tout goûter!

      Au moins, ça me permet de rapporter de beaux souvenirs. Je suis contente que tu apprécies le voyage!

      Effacer
    2. C'est justement ce qui me fait tant apprécier tes reportages! Tu nous fais connaitre un tas de choses qu'autrement nous ne penserions même pas que ça existe en allant dans les régions que tu visites!

      Et tu as le talent de nous rendre tout ça attrayant 8)

      Effacer
  5. Ton récite de voyage me fait rêver et saliver! Ça donne vraiment le goût de partir visiter ce beau coin de pays.Moi aussi j'aime beaucoup être près des plans d'eau de toutes sortes. Je ne me baigne pas mais j'apprécies ces moments de détentes. Et que dire des couchers de soleil...Des fois mon fils pour me taquiner m'appelle : poule de mer(mère) c'est une sorte de poisson.Ce n'est pas le plus beau que j'ai vu,mais il a tout de même l'air bien heureux dans son habitat. merci Ellora,j'aime bien ce voyage à faire rêver.Bonne journée à toi!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est mignon comme surnom, mais j'avoue que le poisson a un drôle d'air! Du moins sur les photos que j'ai vues.

      C'est relaxant le bord de l'eau et quand il s'agit en plus de la mer, c'est encore mieux... J'avais peur que le bruit des vagues m'empêchent de dormir, mais ce fut tout à fait le contraire. Elles m'ont bercée... Par contre, Chéri faisait de la houle dans le lit en se virant de tous les bords!

      Effacer
  6. Intéressant ton récit. Toutefois, ma pauvre toi, c'est vrai que la route entre Edmunston et Campbellton est plate à mort. Des arbres et des arbres et des arbres, etc. J'demeure à quelques minutes de Cambpellton, alors j'sais très de quoi tu parles. Ce bout de route se nomme le Portage. C'est un coin très, très dangereux pour les orignaux, surtout en soirée lorsque le soleil est couché.

    J'suis heureuse pour vous autres que vous ayez passé du bon temps dans la Gaspésie. C'est un bel endroit et parfait pour les gens qui aiment la nature et la mer :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je suis contente de savoir que je ne suis pas la seule à avoir trouvé cette route ennuyante! Je ne savais pas que tu restais dans le coin! Nous avons fait un arrêt dans un camping et on se serait cru au bout du monde...

      Effacer
    2. Hi hi!!! Et oui, j'suis du coin...du coin de l'autre bout du monde :)

      Dis-moi, j'suis curieuse de savoir si c'est au camping de Campbellton que vous vous êtes arrêtés? Si oui, il faut aimer le camping bin boisé...hi hi!! Ce camping est provincial et malheureusement laissé aller. C'est tellement dommage car il y a un gros potentiel pour développer pleins d'activités intéressantes.

      Effacer
  7. Je suis passée par la même route je crois lorsque je suis allée à Bas-Caraquet il y a deux ans. C'est long, montagneux, plate, et il n'y a aucune halte routière ni rien.

    Tu me donnes envie de faire du pouding chômeur. =)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. En fait, il y avait une cantine devant le point d'eau (et les poubelles), mais elle était fermée, évidemment... Sinon, on a vu quelques maisons!

      Je me suis donné le goût à moi-même de faire un pouding... Mes parents reçoivent en fin de semaine et c'est moi qui fait le dessert. J'avais décidé de faire le lava fudge de Soya et chocolat, mais là le chômeur me fait de l'oeil!

      Effacer

Merci pour vos commentaires! Ça m'encourage à continuer!